Saint Marcellin Champagnat : « Rien n’afflige tant le divin Cœur que notre ingratitude »

Marcellin Champagnat
Détail du portrait de Saint Marecellin Champagnat, 1840 - par Ravery – image [Public domain], via Wikimedia Commons

Saint Marcellin Champagnat (1789-1940), le très pieux fondateur des Petits Frères de Marie, donna pendant toute sa vie, des marques de la plus tendre dévotion envers le Sacré Cœur de Jésus.

Combien les visites au Saint-Sacrement sont profitables

Aussi déplorait-il amèrement l’oubli dans lequel on laisse Jésus-Christ toujours présent dans nos églises.

« Rien n’afflige tant le divin Cœur, disait-il, que notre ingratitude pour un tel bienfait, et notre indifférence à Le visiter. Ah ! si nous savions combien les visites au Saint-Sacrement sont profitables, nous serions sans cesse prosternés devant les autels. »

Demander des grâces au Cœur de Jésus dans le Saint Sacrement

Ses conseils sur ce sujet, étaient éminemment pratiques. Il disait un jour aux membres de sa communauté :

« La sainte messe, la communion, la visite au Saint-Sacrement, la divine Eucharistie en un mot, voilà la source de la grâce, voilà la première et la plus nécessaire de toutes les dévotions, celle qui nous apporte le plus de biens et le plus de consolations. Oh ! que je plains ceux qui ne comprennent pas cette vérité ! »

Avait-il besoin d’une grâce, soit pour lui-même, soit pour ses religieux, c’est au Cœur de Jésus dans le Saint Sacrement qu’il la demandait. (…)

Quand il trouvait une âme, dominée par de mauvaises habitudes, il lui disait de réciter les litanies du Sacré Cœur, et d’ajouter après chaque invitation : « Je me consacre à Vous ! »

La devise de saint Marcellin Champagnat : Tout à Jésus par Marie, et tout à Marie pour Jésus !

Le Père Champagnat ne séparait jamais, dans sa dévotion, Jésus et Marie. Sa devise était Tout à Jésus par Marie, et tout à Marie pour Jésus !

« Oh ! que la vertu est facile ! s’écriait-il ; que les sacrifices qu’elle exige coûtent peu de chose, quand on aime Jésus ! Celui qui a eu une grande dévotion à Marie, aura certainement un grand amour pour Jésus. Marie ne retient rien pour elle ; quand nous nous consacrons à elle, elle ne nous reçoit que pour nous donner à Jésus, que pour nous remplir de Jésus ! »


Extrait de « Le Sacré-Cœur de Jésus d’après S. Alphonse de Liguori », P. Saint-Omer, Rédemptoriste. Titre et intertitres de la rédaction.


Cliquez ici pour demander
une petite image du Sacré Cœur (format poche)
avec le texte abrégé de la consécration au verso.