Menu Fermer

Les prêtres sont aussi importants que les médecins

Le Christ bénissant par Benjamin West. Photo : Public domain/Wikimedia Commons / image modifiée. Arrière plan : CC0 Domaine public / pxhere.com

Pour rendre facile l’accès des prêtres auprès des malades, signez la pétition adressée à MM. Macron et Véran !

Pour cela, cliquez sur ce lien : https://petit.io/petition/federation-pro-europa-christiana/garantissez-le-droit-des-malades-a-voir-un-pretre

Vous voyez qu’on admire partout le courage des infirmières et des médecins… Mais qui parle de l’héroïsme des aumôniers pendant cette épidémie ?

C’est impérieux car en ce moment même des mourants veulent voir un prêtre pour se confesser et recevoir le « viatique ». C’est-à-dire les provisions spirituelles pour le dernier voyage.

Pour un catholique, quitter ce monde sans être réconcilié avec Dieu est une tragédie pire que la mort elle-même.

Le patient hospitalisé bénéficiera aussi des sacrements de l’Onction des malades et de l’Eucharistie.

S’il vous plaît, rappelez au président de la République et au ministre de la Santé combien le labeur des aumôniers est important pour vous. Exigez d’eux qu’ils en garantissent le libre exercice.

https://petit.io/petition/federation-pro-europa-christiana/garantissez-le-droit-des-malades-a-voir-un-pretre

Un droit fondamental

Si vous avez ouvert Le Figaro ces jours-ci, vous avez certainement lu la tribune du vicaire général du diocèse de Paris, Mgr de Sinety, publiée le 29 mars dernier :

Il demande que les malades qui le souhaitent puissent recevoir la visite d’un aumônier.

« Je demande avec gravité que puisse être respecté ce droit fondamental à être un homme jusqu’au bout de sa vie ».

« N’oublions pas que, de tout temps, lors d’épidémies bien plus dangereuses (choléra, peste…) on n’a jamais empêché des hommes et des femmes de se porter volontaires pour soutenir spirituellement et humainement leurs contemporains et de s’y risquer librement », a-t-il dit.

Comme le personnel soignant, les aumôniers s’exposent aussi à de grands risques. Ils essaient d’offrir aux malades les secours des sacrements.

Pourtant au nom de la laïcité et des normes sanitaires, il est à craindre que cette assistance soit aujourd’hui refusée aux malades du Covid-19.

La Croix du 19/03/20, dans un article intitulé « Coronavirus, Aumôniers d’hôpitaux : “C’est maintenant ou jamais que la société a besoin de nous” », rapportait ce poignant témoignage de la responsable de l’aumônerie catholique des établissements de santé de Montpellier : « Ces temps-ci, si un malade veut la visite d’un aumônier, il faut vraiment la demander avec force ! »

C’est dramatique !

Pour signer la pétition, cliquez sur ce lien : https://petit.io/petition/federation-pro-europa-christiana/garantissez-le-droit-des-malades-a-voir-un-pretre

Pour certains, le salut éternel pourra dépendre d’une dernière confession

Refuser à un malade la possibilité de partir l’âme en paix est une monstruosité. Autrefois, on ne refusait pas cet ultime réconfort et cette dernière possibilité de salut aux condamnés de droit commun qui allaient subir la peine capitale.

Vous savez que Notre Seigneur est mort sur la croix pour notre salut, pour nous ouvrir les portes du Ciel. Et pour certains, le salut éternel pourra dépendre d’une dernière confession.

Quel réconfort de pouvoir être accompagné par le Christ lors du passage de la vie terrestre à celle de l’éternité !

C’est pourquoi il faut absolument que vous et moi obtenions l’accès facile des prêtres aux malades.

Refuser la présence d’aumôniers, alors que l’on accepte parfois les équipes de télévision dans les hôpitaux, ne permettra aucunement d’enrayer la crise sanitaire.

S’il vous plaît, défendez le droit des malades du Covid-19 à voir un aumônier ! Priver les mourants des secours de la religion est une aberration !

Je vous demande de signer sans attendre la pétition destinée au président de la République et au ministre de la Santé afin qu’ils garantissent le droit des malades à voir un prêtre.