Menu Fermer

Cardinal Pie: « La lutte du chrétien avec l’impossible est une lutte nécessaire »

Discours prononcé lors de la réception des reliques de Saint Émilien, dans l’église cathédrale de Nantes le 8 novembre 1859. Extraits :

«Enfin, ajoute-t-on, il est des faits accomplis dont il faut savoir prendre son parti ; l’esprit moderne ne permet plus d’espérer jamais le triomphe social des principes chrétiens : Il ne faut pas se heurter à des impossibilités. »

Des impossibilités ? Mais c’est dit bien vite. L’Église, qui a pour elle cette grande ressource qui se nomme le temps, n’accepte pas ce mot tout d’un coup. Le divin Sauveur Jésus- Christ a prononcé cet oracle : « Cela est impossible aux hommes, mais tout est possible à Dieu » (Matt., XIX, 26). Et l’épouse de Jésus-Christ, au long de sa carrière (…), a expérimenté souvent l’accomplissement de cette parole.

L’énumération serait longue de ces revirements subits de l’opinion, de ces retours inattendus des choses, de ces interventions manifestes de la Providence, qui ont fait revivre tout à coup, au sein de la société chrétienne, les institutions et les principes dont le rétablissement avait été déclaré impossible. En particulier, quand l’Église s’interroge elle-même aujourd’hui et qu’elle se compare avec les choses de ce temps, elle croit sentir en elle-même une vitalité, une fécondité, une force d’expansion et une richesse d’avenir qu’elle n’aperçoit nulle part ailleurs.

Des impossibilités ? Ah ! ce qui pourrait les créer ici-bas au profit du mal, c’est cette facilité des bons à y croire et à se les exagérer, c’est cette disposition à douter d’eux-mêmes et de la valeur de leurs principes, c’est cette promptitude à rendre les armes à l’ennemi de Dieu et de l’Église. Que dis-je ? C’est cet empressement à proclamer son triomphe lorsqu’il est loin encore d’être définitif. Je veux le dire bien haut: aujourd’hui plus que jamais, la principale force des méchants, c’est la faiblesse des bons, et le nerf du règne de Satan parmi nous, c’est la perte de nerf du christianisme dans les chrétiens.

Il ne faut pas se heurter à des impossibilités, dites-vous ? Et moi je vous réponds que la lutte du chrétien avec l’impossible est une lutte commandée, une lutte nécessaire. Car que dites-vous donc chaque jour : «Notre Père qui êtes dans les cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre Règne arrive, que Votre Volonté soit faite sur la terre comme au ciel» : Sicut in cœlo et in terra ? Sur la terre comme au ciel, mais c’est impossible ! Oui, c’est impossible ; et cet impossible, il faut travailler ici-bas, chacun selon nos forces, à en obtenir toute la réalisation qui est en notre pouvoir.

Une seule génération ne fait pas tout, et l’éternité sera le complément du temps. Nos pères, les anciens Gaulois, avaient une telle foi dans la vie à venir, qu’il leur arrivait de renvoyer la conclusion de leurs affaires à l’autre monde, et de prêter de l’argent recouvrable après la mort. Ce qu’ils faisaient en païens, sachons le faire en chrétiens. Encore un coup, ce que nous commencerons, d’autres le continueront, et le dénouement final l’achèvera.

C’est ainsi qu’Émilien et ses Nantais (1) se sont heurtés à l’impossible, qu’ils ont péri dans une lutte avec l’impossible ; mais, après eux, d’autres champions ont pris la même cause en main ; et voici que l’ennemi toujours renaissant, contre lequel la chrétienté a bataillé durant près de douze siècles, touche enfin à son agonie. Le mal s’est produit depuis lors, il se produira jusqu’à la fin sous mille formes diverses. Le vaincre entièrement ici-bas, le détruire de fond en comble, et planter sur ses ruines l’étendard désormais inviolable du nom, du règne et de la loi de Dieu, c’est un triomphe définitif qui ne sera donné à aucun de nous, mais que chacun de nous n’en doit pas moins ambitionner avec espérance contre l’espérance même : Contra spem in spem (Rom., iv, 18).


(1) Saint Émilien de Nantes, né à Nantes. Il fut tué l’an 725 par les Sarrasins près de la ville d’Autun où il portait du secours.

Source : http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/CardinalPie/Biographie.htm

Articles recommandés