Menu Fermer

L’Assomption et le Couronnement de la Vierge Immaculée

Verrière Assomption de Vierge

Détail de la verrière « Le Couronnement de la Vierge » (Zettler, XIXe), de l'église Saint-Louis de Sainte-Marie-aux-Mines, Haut-Rhin, Alsace. Photo : © Ralph Hammann - Wikimedia Commons [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], from Wikimedia Commons.

Le Dieu fait homme ne tarda pas à ressusciter sa Mère

« Lorsque l’Immaculée eut exhalé son dernier soupir, les Apôtres lui rendirent pieusement les derniers devoirs. Ils l’ensevelirent selon les coutumes juives et la déposèrent dans un tombeau, qui se trouvait, croit-on, dans le voisinage immédiat de Gethsémani.

« Les conséquences de la mort ne devaient pas atteindre ce corps qu’avait sanctifié la présence réelle du Verbe Incarné. Comment la corruption aurait-elle osé s’attaquer à cette chair virginale, dont avait voulu naître dans le temps l’Éternelle et Incorruptible Pureté ? Le Dieu fait homme ne tarda pas à ressusciter sa Mère.

« Combien de temps le corps de Marie resta-t-il au tombeau ? Nous ne savons rien de certain à ce sujet. On pense généralement que, pour rendre Notre-Dame plus conforme à sa divine ressemblance, à l’aube du troisième jour Jésus la ressuscita et la transporta dans les cieux.

L’entrée triomphale de la Vierge Immaculée au Paradis

« Les Pères de l’Église ont décrit longuement dans leurs discours l’entrée triomphale de l’Immaculée en Paradis. Ils nous la montrent s’élevant au-dessus des Saints et des Anges, montant toujours plus haut sur des cimes de gloire inaccessibles aux autres créatures. Elle s’arrête devant le trône immortel, que le Sauveur lui a préparé auprès du sien. L’adorable Trinité pose sur son front le diadème de la royauté et la proclame souveraine de l’univers entier. Marie reçoit le trésor des grâces méritées par le Sang rédempteur ; Elle y puise à pleines mains les dons célestes et son incomparable bonté les distribue au gré de sa miséricorde et de son amour. »

Elle adresse une prière à son divin Fils en notre faveur

« Que fait la Sainte Vierge pour adoucir notre vie ? Elle intercède auprès de Notre Seigneur pour écarter de nous les peines et les châtiments. Comme aux noces de Cana, sa pitié s’émeut de nos détresses ; Elle adresse une prière à son divin Fils en notre faveur et bien souvent le Cœur si compatissant du Christ se laisse toucher. »


Extraits de « La Vierge Marie », du chanoine de Saint-Laurent.


Articles recommandés