Oraison de sainte Gertrude au Sacré Coeur

Sainte Gertrude, 1763 (détail) ; Miguel Cabrera (1695-1768) ; Dallas Museum of Art ; photo : Wikimedia Commons

« Je vous salue, Sacré Cœur de Jésus ; source vive et vivifiante de la vie éternelle, trésor infini de la divinité, fournaise ardente du divin amour, vous êtes le lieu de mon repos et mon asile ; ô mon aimable Sauveur, embrasez mon cœur de l’ardent amour dont le vôtre est la source, et faites que mon cœur soit tellement uni au vôtre, que votre volonté soit la mienne, et que la mienne soit éternellement conforme à la vôtre, puisque je désire que désormais votre sainte volonté soit la règle de tous mes désirs et de toutes mes actions. Ainsi soit-il. »


Sainte Gertrude, née dans la haute Saxe, s’était vouée à Dieu dès son jeune âge. Elle entra dans l’ordre de Saint Benoît et fut abbesse du monastère d’Helfta sous le pontificat d’Honorius III, donnant des marques d’une extraordinaire sainteté. Un jour, faisant des efforts pour prier avec attention, elle s’est sentie emportée par les distractions que les saints connaissent comme nous, mais dont ils gémissent plus que nous. Notre Seigneur, pour la consoler, lui présenta son cœur et lui dit : « Voilà mon cœur, les délices de la Trinité sainte ; je te le donne afin qu’il te serve de supplément à ce qui te manque. »

Source : « Mois du Sacré Cœur de Jésus »